TANIA LUCHINKINA

Mon travail est basé sur les œuvres des maîtres anciens. Je suis particulièrement attirée par les portraits de personnes qui ont vécu avant nous. Certaines d’entre eux nous ont laissé leurs noms et nous savons qui elles étaient, et certaines n’ont laissé que leurs portraits. Quelles étaient-elles, qui étaient-elles ? Ces questions sont la préoccupation de mon travail.

PROJET : LES ŒUVRES TROUVEE DANS UN GRENIER

« Saint Jérôme » de Guido Cagniacci trouvée dans un grenier

Mon travail est basé sur l’œuvre « Saint Jérôme » de Guido Cagnacci. J’ai voulu l’imiter et donner l’impression qu’elle a été retrouvée dans un grenier, cassée, déchirée et abîmée. Cette peinture, telle une personne, a vécu une vie difficile, avec ses pertes et ses tragédies. Cette peinture se transforme en un objet vivant qui vit, comme nous, dans l’espace-temps.

artiste Tania Luchinkina, TaniaL

PROJET : UNE OEUVRE TROUVEE DANS UN GRENIER

Une oeuvre de Carlo Dolci trouvée dans un grenier

« Cleopatre » de Guido Cagniacci trouvée dans un grenier

L’œuvre est basée sur le tableau « Cléopâtre » de Guido Cagnacci. Elle s’inscrit dans la continuité d’une série d’œuvres sur le thème « Peinture trouvée dans un grenier ». Pour moi, chaque tableau ancien qui nous est parvenu ou qui n’est pas parvenu jusqu’à nos jours, est un objet vivant qui a son destin et sa propre vie. Notre vie nous marque, de la même manière qu’elle laisse des traces sur des peintures, en les brisant, les détruisant et en les usant.

L’œuvre 130 x190 x 8 , peinture à l’huile , technique mixte.

Tania Luchinkina artiste
Tania Luchinkina artiste

PROJET : Découverte de l’œuvre de Dürer, Adam et Eve

Dans ce projet, je veux résoudre le problème de la transition d’une image de l’espace bidimensionnel à l’espace tridimensionnel.

PROJET : VIE PRIVEE DE MONA LISA

PROJET : Découverte de l’œuvre de Velasquez, Infante

Développement de l’œuvre dans l’espace-temps.

Carton durci, acrylique peint sur carton, objet (infante) en papier, polystyrène, aluminium, acrylique / sculpture 106 x 98 cms, cadre 62 x 46 cms

PROJET : DECOUVERTE DE PORTRAIT D’UNE JEUNE FILLE DE REMBRANDT

artist Tania Luchinkina (Tania L)

PROJET : PROCESSUS DE REALISATION DE DESSIN

PROJET : NATURE

PROJET : PAYSAGES

C’est une série de paysages. Et elle est basée sur le même concept d’ « objet vivant ». Ici, l’oiseau « en papier », s’envolant de la surface plate du tableau, déchire cette surface morte et terne, et la transforme en un objet vivant qui coopère avec l’espace environnant et commence sa vie spatio-temporelle.

PROJET : DESSERT CHEZ LE MAITRE DE FRANCFORT

PROJET : LUCRECE

  1. Lucrèce I, 2020 / peinture à huile sur un support mixte de ma création, mousse expansive, plâtre résiné/ H 89 x L 75 x P 21
  2. Lucrèce II, 2019 / H 95 x L 75 x P 21
  3. Lucrèce III, 2019 / H 89 x L 75 x P 20
artiste Luchinkina Tania, Lucretia

PROJET : MES ANCETRES

Dans ce projet, j’imagine mes ancêtres, je raconte leurs vies. Les cadres et les supports sont déformés, « torturés », déchirés, à l’image de la vie passée.

Tania Luchinkina Ancêtre II
artist Tania Luchinkina, TaniaL Ancetre I
Tania Luchinkina Ancetre IV
Tania Luchinkina , TaniaL; Ancêtre VI

PROJET : UNE PERSONNE A L’AGE DIFFERENTE

Dans cette série, j’ai voulu montrer comment une personne était dans sa jeunesse, à l’âge adulte ou dans la vieillesse.

Par exemple, pour le portrait de Paracelse, de Rubens, j’ai rajeuni ou viellé le personnage, je l’ai peint à l’huile sur un support de ma création, en technique mixte, pour montrer Paracelse à 20 ans. Pour le portrait de l’homme au turban rouge de Van Eyck, je l’ai représenté à l’âge de 40 ans.

Projet : Pardon non assumé, dégradation de l’âme humaine suite à un pardon non assumé

PROJET : LES MINIATURES

Artist Tania Luchinkina Tania L Sadness Technique: acrylic (not a collage), polypropylene. Dimensions: Height 19 x Width 21.5 x Depth 4 cms.

 

 

 

 

 
Travaux 2014-2017

PROJECT / Next to what is called the “copy”, I place a reproduction of the original, giving the spectator the possibility to compare the two works and to realise that, despite great resemblance, there are perceivable differences that underline individuality of each creator. It is impossible to create an identical work as “it is impossible to enter twice the same river”. The same work is different, according to who created it and in which epoch.

White works
Black works
My black and white period, with a hint of red
Video
My older works